statue de la liberté

Publiée le 5 novembre 2018 Par @jeremi Dans conseils, Non classé

Qu’est-ce que la Green Card ?

Même si l’immigration aux États-Unis est un véritable casse-tête et que les places sont difficiles à obtenir, il existe tout de même des moyens pour y parvenir. C’est le cas par exemple de la Green Card, un sésame très convoité dans le monde entier et qui permet de vivre et de travailler aux USA de façon permanente. De quoi s’agit-il concrètement et comment peut-on l’obtenir ? On vous en dit plus dans la suite de cet article, pour faire suite à celui sur l’ESTA.

La Green Card : un précieux sésame

Officiellement appelée « Lawful Permanent Resident Card », la carte verte américaine est une carte d’identité qui donne à son détenteur le droit de travailler et de vivre de façon permanente sur le territoire américain. Elle est encore plus connue sous le nom de Green Card, un terme qui vient de la couleur verte du papier utilisé par le formulaire I-151. Ce dernier, prédécesseur de la carte, était vert jusqu’en 1964. Et même si la carte a été ensuite de différentes couleurs, l’appellation « carte verte » n’a plus changé.

Il s’agit donc d’un document émis par le service de citoyenneté et d’immigration américain (USCIS). Son rôle étant de permettre aux citoyens non américains de s’installer et de travailler aux États-Unis sans visa et en toute légalité. À cet effet, les droits et devoirs d’un détenteur de la carte verte sont en tous points les mêmes que ceux d’un citoyen américain. Mais à l’exception du droit de vote et de servir comme juré.
Le titulaire est dans l’obligation d’avoir sa carte sur lui tout le temps afin de la présenter en cas de contrôle de la régularité de son séjour. Par contre si vous souhaitez vous rendre aux USA pour du tourisme et que la durée de votre séjour est inférieure à 90 jours, vous avez seulement besoin d’une autorisation ESTA. En savoir plus sur le site https://www.france-esta.fr/.

Comme vous l’aurez certainement compris, la carte de résidence permanente n’est pas synonyme de citoyenneté. Car même si le détenteur est dans l’obligation d’obéir aux lois et de payer les impôts américains, il n’est pas considéré comme citoyen américain. Mais il est possible d’obtenir la citoyenneté après un séjour de 5 ans sur le sol américain avec la Green Card. Il faudra alors effectuer une demande de naturalisation. Ajoutons que contrairement au citoyen américain, un résident permanent peut être expulsé des États-Unis.

En ce qui concerne la validité de la carte verte, il faut souligner qu’il s’agit d’un document valable à vie. Toutefois, le document d’identité lui-même, comme c’est le cas avec un passeport, doit être renouvelé tous les dix ans. Pour cela, une demande de renouvellement se fait grâce au formulaire I-90. Il faut, par ailleurs, souligner que la validité peut être perdue dans certaines situations. C’est le cas par exemple quand le détenteur de la carte réside plus de 364 jours en dehors des États-Unis sans avoir déposé une demande à l’aide du formulaire I-131. C’est aussi le cas quand le résident obtient la citoyenneté américaine ou encore lorsqu’il commet un acte illégal et enfreint la loi sur l’immigration.

Obtenir la carte de résident permanent des États-Unis

Il existe trois principales façons d’obtenir une carte verte pour résider et travailler de manière permanente sur le sol américain.

Par un lien familial avec un citoyen américain

Si vous avez l’un de vos parents ou encore votre conjoint détenteur de la citoyenneté américaine, il est possible de vous faire parrainer grâce à ce lien familial afin d’obtenir une carte verte. En effet, un citoyen des États-Unis de plus de 21 ans peut en effet effectuer une demande pour son conjoint, ses enfants, ses parents ou ses frères et sœurs. Par ailleurs, le titulaire d’une carte verte peut à son tour parrainer son conjoint ou ses enfants.

Comment cela se passe t il ?

  1. le sponsor américain complète le formulaire I-130, Immigrant Petition for Alien Relative, et rassemble l’ensemble des documents requis
  2. ensuite, il devra envoyer à l’USCIS le dossier constitué en plus des frais d’enregistrement qui s’élèvent à 420 dollars USD
  3. après traitement de la demande, une notification concernant la décision prise par les autorités sera alors envoyée à votre sponsor.

Grâce au travail

Au titre de l’emploi, les autorités américaines délivrent chaque année près de 140 000 cartes vertes. Et ceci prioritairement à des cadres et gestionnaires d’entreprises ainsi qu’à certains enseignants et chercheurs de haut-niveau. Les personnes possédant des talents reconnus dans les domaines des sciences, des arts, de l’éducation, des affaires ou des sports sont également concernées. Mais il est important de souligner que les quotas ne sont pas les mêmes d’un pays à un autre et que les délais peuvent être particulièrement longs.

La procédure :

  1. l’employeur complète le formulaire I-140, Immigrant Petition for Alien Worker, et rassemble l’ensemble des documents requis
  2. ensuite, il devra envoyer par voie postale ou électronique à l’USCIS le dossier constitué en plus des frais d’enregistrement qui s’élèvent à 580 dollars USD
  3. après traitement de la demande, une notification concernant la décision prise par les autorités sera alors envoyée à votre sponsor. Le National Visa Center (NVC) vous contactera alors si le dossier est accepté pour la suite des démarches d’obtention de visa d’immigration.

La loterie Green Card

Enfin, nous avons la loterie Green Card, probablement le moyen le plus connu pour obtenir la carte verte. Connue sous le nom de Diversity Visa (DV) Lottery, c’est une procédure grâce à laquelle les États-Unis donnent chaque année la possibilité à 50 000 candidats d’obtenir le statut de résident permanent. De ce fait, la loterie n’est ouverte qu’aux ressortissants des pays dont les quotas d’immigration vers le territoire américain sont les moins élevés. Pour tenter sa chance, il faut s’inscrire sur le site officiel dvloettery.state.gov, durant une période donnée chaque année, afin d’obtenir un numéro de confirmation. C’est grâce à ce dernier qu’après sélection, vous pouvez vérifier si vous faites ou non de ceux qui auront la chance de poursuivre la procédure de demande de visa.

À titre d’information, il faut noter que dans le lot des heureux candidats chaque année, on dénombre environ 450 à 500 qui sont des Français.