Faire de la plongée sous marine à l’ile Maurice

La plongée est une des activités préférée des touristes passant des vacances sur l’île.
L’île Maurice présente 2 visages :

  • A l’ouest, les sites distribués le long du littoral sont bien protégés de la houle et du vent et se visitent à peu près toute l’année ( idéal pour les apprentis plongeurs).
  • A l’est, les reliefs sous-marins sont très découpés et l’action du vent et des courants se fait bien plus sentir. En hiver (mai-octobre), les alizés soufflant depuis le sud-est lèvent une forte houle (Réservé aux plongeurs confirmés) .

Une vingtaine de structures se partagent la clientèle (voir adresses de notre guide en bas de page). On vous demandera obligatoirement de payer entre 5 et 10€ la fiche fédérale, qui permet de bénéficier d’une couverture d’assurance en responsabilité civile limitée, valable 2 mois.

Évaluez la qualité du club de plongée

Tous clubs sont affiliés à la MSDA (Mauritius Scuba Diving Association). Ils reconnaissent les diplômes validés par la CMAS (Confédération mondiale des activités subaquatiques), à laquelle sont affiliées les fédérations européennes, dont la FFESSM française, ainsi que ceux délivrés par les structures commerciales américaines (Padi, Naui, SSI). La plupart des clubs sont sérieux.
Certains clubs sont sous contrat avec plusieurs hôtels et les bateaux passent dans chaque établissement avant de se rendre sur le site, il faut donc s’armer d’un peu de patience. A l’inverse, les petites structures sont beaucoup plus conviviales. Quoi qu’il en soit, le moniteur doit en premier lieu inspirer la confiance.

Les conseils de notre guide :
Les plongeurs “autonomes” doivent se méfier si on ne les met pas en garde contre l’envie de descendre à 60m et si on ne leur explique pas la plongée qu’ils s’apprêtent à réaliser.
Fuyez les clubs sales et sans vestiaires, les responsables qui ne demandent ni justificatif de niveau ni certificat médical, les bateaux bondés et dépourvus de bouteilles d’oxygène en état de marche.

En cas d’accident, le caisson de re-compression est à Vacaos, à une heure des plages : l’hôpital le mieux équipé de la région est à Saint- Pierre de La Réunion.
Le baptême se fait obligatoirement dans moins de 5m d’eau, et doit durer une quinzaine de minutes. (Pour tester votre motivation, vous pouvez demander au préalable une simple initiation).
La formation théorique minimale offre une excellente initiation à l’environnement sous-marin mais attention le contenu et les objectifs restent donc très moyen pour qui veut ensuite plonger dans des eaux froides et agitées. Si vous voulez vous former solidement, 2 clubs délivrent des diplômes de la FFESSM : blue water à Trou aux biches et Abyss à Flic en Flac.
Côté budget, comptez entre 40-60€ la plongée (sans location d’équipement) et 50-80€ le baptême de plongée.

Les sites de plongée

Flic en Flac

  • L’Aquarium. 6-20m de profondeur. Tous les niveaux peuvent plonger sur ce site qui regorge de poissons de récif, de carangues, de perroquets, de capitaines, de raies aigles…Un véritable aquarium 100% naturel!
    A faire de préférence quand il y a peu de courant.
  • La Cathédrale. 22-35m de profondeur. Le site le plus fréquenté de l’île depuis presque 20 ans. Vous constaterez que beaucoup de coraux et de gorgones sont morts en raison des cyclones. Le site est néanmoins extraordinaire par sa morphologie: une belle arche et un chaos de pierres, dont la diversité des formes attire un grand nombre d’espèces de poissons.
  • Manioc. 33-45m de profondeur. Un site réservé aux plongeurs confirmés. Il n’y a rien à voir au-dessus de 30m de profondeur, mais entre 33 et 45 m, vous découvrirez sans peine les rares colonies de corail noir et rose, encore épargnées par l’industrie du bijou.
  • Rempart Serpent. 25m de profondeur. Un nombre inexplicable de murènes et de poissons venimeux chassant à l’affût (poissons-pierres et poissons-scorpions) aussi extraordinaires que dangereux.
  • Kei Sei 113 (36m), l’Orient (47m), le Saint-Gabriel (38m) et le Tug II (20m) sont 4 bateaux coulés dans les années 1980 qui servent de récifs artificiels à la faune. Couverts d’invertébrés, ils sont gardés par des légions de poissons bien camouflés. Très intéressant pour ceux qui fréquentent souvent l’île Maurice. D’année en année, la faune fixée change. Mention spécial pour le Tug II, bourré de poissons!

Baie du Cap

  • La Passe ou Passe Saint-Jacques. 15-32m de profondeur. Idéal pour les amateurs de requins et de grands pélagiques.

Trou aux biches

  • Stenopus Reef. 30-37m de profondeur. Des reliefs et du corail noir.
  • Holt’s Rock. Dés 15m de profondeur. Rendez-vous des murènes javanaises de 2m de longueur et des balistes titans!
  • Stella Maru. 22m de profondeur. La plus célèbre épave de Maurice, coulée en 1987. Les pélagiques viennent tourner autour des mâts.

Grand Baie

  • The Wall. 20-40m de profondeur. Tombant et escalier couverts par endroits de massifs de corail noir.

Mahébourg

  • Colorado Canyon. 10-42m de profondeur. Un canyon vaste et compliqué.
  • Les roches Zozo. 12-40m de profondeur. Tunnel, failles, cavités et surplombs
  • Le Sirius. 10-25m de profondeur. Une épave coulée en 1810.

Blue Bay

  • Le parc marin. 8m de profondeur. Un jardin de corail, idéal pour les baptêmes.

Articles du même sujet :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + 1 =